Ils sont partie intégrante de la culture américaine, ou du moins de l’idée que l’on s’en fait. Ils sont ronds, gras et sucrés. Il semble qu’ils soient le repas préféré des policiers américains mais c’est Homer Simpson leur plus grand fan.

Vous l’aurez deviné on parle aujourd’hui des donuts ! On en a tous déjà goûté, certains sont fans et d’autres plus sceptiques.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ils avaient ce trou si caractéristique ?

Figurez-vous qu’à la base ce beignet était simplement une petite boule de pâtes frie, « do nut ». Il avait déjà du succès à la fin du 19ème mais un jeune capitaine Hanson Grégory trouvait le centre assez peu digeste car moins cuit.

A chaque problème sa solution : il se sert d’une bague comme d’un emporte-pièce, et enleva ce cœur tout mou. Le donut moderne est donc né sur un bateau.

Et le bagel alors, c’est la même chose ? 

Oui et non ! Le pain à bagel est d’abord jeté dans de l’eau bouillante avant d’être mis au four. Une forme circulaire permet une cuisson plus uniforme qu’un bloc de pâte. Mais ce trou a aussi l’avantage de favoriser le transport. En effet, depuis leur création en Pologne au 17ème jusqu’à leur arrivée sur le continent américain à la fin du 19ème, on les transportait alignés sur un bâton. Depuis ils sont devenus eux aussi un des emblèmes culinaires des États-Unis.

Des petits trous certes, mais à toutes fins utiles !